Jeûne Intermittent : Mon Bilan

Alors le début fut facile comme je l’avais dis dans mon précédent article à ce sujet. Il était plutôt simple pour moi de faire mon sport le matin à jeun, me laver, me préparer puis petit-déjeuner à midi (muesli yaourt, fruit), prendre une collation (fruits secs ou chocolat noir) vers 15h puis dîner (crudités, poisson, légumes, laitage, fruit) à 19h pour terminer mon repas au plus tard à 20h.

16-8-Diet

Les bénéfices que j’ai ressenti rapidement:

  • Une plus jolie peau
  • Moins envie de grignoter, c’était facile d’attendre jusqu’au repas
  • Moins faim, je pensais moins à la nourriture en générale donc j’avais la tête plus reposée
  • Des jambes plus fines à force de faire mon sport à jeun uniquement
  • Moins envie de sucre

Donc voilà c’était simple 11 jours ce sont passés sans que je me rende compte que j’avais pris une nouvelle habitude puis un soir au bout du 11ème jour en rentrant du boulot vers 22h j’ai craqué pour un paquet d’haribo qu’un collègue m’avait offert depuis 2 semaines! Mais contrairement au GROS craquage que j’avais l’habitude de faire celui ci fut modérer. Habituellement je devais finir le paquet de bonbons et là non en prendre juste une partie m’a suffit et du coup je n’ai pas culpabilisé j’étais fière de ça car dans le passé je n’aurai jamais remis un paquet de bonbons ouvert dans le placard.

Mais là 12ème jour recraquage mais je dirais justifier, je travaille de nuit 2 fois par semaine et rester à jeun 16h quand on dort en parti 8h c’est facile mais rester à jeun 16h quand on doit rester éveillée tout le long est parfois difficile. La plus part du temps j’avais pour habitude de ne pas manger la nuit mais de temps en temps je croquais dans un fruit ou je sucrais mon thé pour me rebooster mais là au 12ème jour je tenais plus fatiguée par mon travail solitaire j’avais besoin de manger et de croquer dans un sandwich. Peut-être parce que j’ai augmenté la charge de travail à mon entraînement pour le semi marathon je m’entraîne plus donc mon corps ne pouvait pas rester éveillée sans manger 16h. Ma nuit fut tout de suite plus agréable une fois que j’avais mangé, j’avais eu une remontée d’énergie.

Conclusion je compte réintégrer le jeûne intermittent sur les jours où je ne fais pas de travail de nuit. Dans 2 semaines ça sera terminé pour moi le travail de nuit je reprendrais une vie normale et ça sera alors plus faisable d’intégrer le jeûne dans mon quotidien tous les jours mais en attendant bosser de nuit est assez dur comme ça pour mon corps donc pas besoin de l’infliger plus de difficulté!

Hey! Inscris-toi à la newsletter pour ne rien manquer!
Placeholder Placeholder


0 thoughts on “Jeûne Intermittent : Mon Bilan”

Quelque chose à dire? Laisser donc un commentaire! Je le lirai avec plaisir :)