Les laits végétaux, ça vaut quoi ?


Bien-Etre / jeudi, juillet 18th, 2019

Cajou, châtaigne, riz, amande, coco, chanvre… Il y en a pour tous les goûts ! Mais réellement que valent les laits végétaux que l’on trouve à présent dans presque tous les commerces bio ou pas bio ?

Sachez que seul le lait d’amandes et le lait de coco ont reçu l’autorisation de porter l’appellation « lait ». Les autres sont donc des boissons végétales car d’après le Larousse la définition du lait est :

« Liquide blanc, opaque, de saveur légèrement sucrée, constituant un aliment complet et équilibré, sécrété par les glandes mammaires de la femme et par celles des mammifères femelles« .

Les laits végétaux ; oui mais lesquels ?

Les boissons végétales n’ont pas les mêmes propriétés que le lait humain ou le lait animal. Elles restes néanmoins très intéressantes en termes de micronutriments dans le cadre d’une alimentation équilibrée de l’enfant ou l’adulte et même du bébé diversifié tant que c’est en complément et non en substitution du lait maternel ou lait infantile. Les boissons végétales ne doivent donc pas remplacer une tétée ou un biberon de lait infantile. Retenez que les boissons végétales en briques prêts à la consommation ne sont pas appropriées pour les bébés. 

Le soucis c’est la composition des boissons végétales prêtes à boire que l’on trouve facilement dans le commerce. La quantité d’oléagineux est infime et écologiquement parlant ce n’est pas top ! La plus part des amandes utilisées pour les boissons prêtes à boire dans le commerce vienne de Californie! Bonjour l’empreinte carbone. Sachez qu’en moyenne il n’y a que 7% d’amandes dans un litre de lait d’amandes, parfois même que 2% ! En plus au prix où l’on achète, c’est écœurant. Et il n’y a pas que la matière première et de l’eau, il y a aussi du sucre rajouté et de la maltodextrine de maïs. Cela a tendance a faire grimper l’index glycémique de ces boissons, favorisant alors le surpoids et le risque de diabète de type II. Et bien que la maltodextrine provient d’aliments naturels, c’est un additif fortement traité. L’amidon passe par un processus industriel appelé hydrolyse partielle pour décomposer l’amidon et créer une poudre blanche soluble dans l’eau. Rien de très naturel tout ça donc méconnaissable par l’organisme. Tout ce qui n’est pas reconnaissable par l’organisme engendre des réponses immunitaires inutiles par l’organisme et risque de favoriser des faiblesses du système immunitaire quand on en a besoin (c’est à dire tout le temps)!

Composition de lait d’amande prêt à boire

Si vous avez un bon blender rien de tel que le fait maison. De plus le fait de le faire maison sera bien plus écologique ! D’autant plus si vous décidez de choisir de faire votre boisson végétale avec des produits locaux et de saison. 

Mais si le fait maison ne vous dit rien je vous recommande de vous orienter vers des préparations en poudre ! Bien plus intéressantes d’un point de vue nutritionnel. La méthode de fabrication préserve les nutriments et la préparation est bien plus concentrée en matière première. Je recommande vivement les produits de la marque La Mandorle, d’ailleurs « La Mandorle a développé, avec le soutien du Ministère de la Recherche, un Brevet d’invention pour la fabrication des boissons végétales avec une approche unique en termes de composition, de formulation, de procédé de tolérance digestive et surtout de réponses nutritionnelles. » Sachez que le prix peut refroidir environ 18€/boîte mais 2 à 3 doses de Lait d’Amande en poudre permet de réaliser 4 à 5 L de Lait d’Amande

Ecologie

Qu’un lait soit végétal ou animal a forcément une empreinte carbone. Comme je le disais plus haut, la fabrication d’une boisson végétale maison en utilisant une matière première de saison et locale aura l’impact le moindre sur la planète. 

Il faut environ 1 000 litres d’eau pour produire 1 seul petit litre de lait de vache contre 350 litres d’eau pour produire mais il faudra 4 litres d’eau pour produire 1 seule amande néanmoins il semblerait que l’impact carbone du lait d’amande resterait moindre que celle du lait de vache. D’après une étude effectuée par l’université d’Oxford la produit de lait de soja demanderait moins d’eau douce que la production des autres boissons végétales. Néanmoins la provenance du soja aura un impact aussi sur son empreinte écologique. La culture de cette légumineuse perturbe actuellement plusieurs environnements. Par exemple en participant à la déforestation de la forêt amazonienne en Amérique du Sud. Mais le lait de riz et lait de coco sont aussi produits dans des pays lointains. Il est difficile d’évaluer quel lait choisir pour l’environnement car il y a tellement de critères. Néanmoins il faut essayer de privilégier le bio, fabriqué en France ou au pire en Europe. 

Nutrition

Quelle boisson végétale privilégier pour sa santé ? Par précaution j’ai tendance à déconseiller le soja. Il y a énormément d’études contradictoires quant à son impact sur le système endocrinien. Néanmoins dans le doute quand un produit est si controversé je préfère le limiter voir le déconseiller totalement chez les personnes ayant des antécédents personnels ou familiaux de cancers hormono-dépendants ou des troubles de la thyroïde, chez les femmes enceintes ou allaitantes ou chez les bébés, enfants et adolescents.

J’ai aussi tendance à déconseiller le lait de riz à cause de sa charge glycémique élevée surtout si la personne est quête de perte de poids, si elle souffre de coups de barre au cours de la journée ou si elle est diabétique.

Mes 2 chouchous sont le lait d’amande et le lait de châtaigne. Il m’est impossible de vous décrire tous les laits végétaux donc voici un peu plus de détails sur mes 2 préférés.

Lait d’amande

Le lait d’amande contient 21% de protéines végétales de bonne qualité et notamment de l’arginine, un acide aminé qui participe dans la division cellulaire, la cicatrisation, l’élimination de l’ammoniaque, le bon fonctionnement du système immunitaire et du système cardiovasculaire, et dans la sécrétion de certaines hormones, dont l’hormone de croissance.

Le lait d’amande contient aussi des acides gras essentiels environ 65% d’oméga-6 et 22% d’oméga-3

Il est aussi riche en micronutriments comme le calcium, environ 218mg/100g, le magnésium, 275mg/100g et en quantité moindre en phosphore, potassium, soufre, cuivre et fer… Il y a aussi une bonne teneur en vitamines A, E et du groupe B

Lait de châtaigne

Le lait de châtaigne ou boisson végétale à la châtaigne pour être correcte offre un apport intéressant en glucides de très bonne qualité, soit environ 40% d’un mélange équilibré de 2/3 de sucres lents et 1/3 de sucres rapides. Parfait pour tenir sur la durée. 

Le lait de châtaigne est pauvre en protéines, environ 2,6%, il est préférable donc de l’associer ou d’alterner avec une notre boisson végétale plus riche en protéines. Néanmoins il est riche en lysine, un acide aminé essentielle qui participe à la croissance des os, à la synthèse du collagène et des anticorps, ainsi qu’au métabolisme des glucides

Il est aussi faible en lipides soit 1,8% de 2/3 d’acides gras mono et poly-saturés et d’1/3 de acide gras saturés.

La châtaigne est très riche en potassium, environ 484mg/100g, très adéquate pour les hypertendus pour lutter contre l’acidité du terrain ou apaiser les RGO. Elle contient aussi du magnésium, du phosphore et des vitamines du groupe B

Petit point sur le calcium

Saviez-vous que le calcium issu du règne végétal est bien plus assimilable par l’organisme que celui issu des produits animaux ? La biodisponibilité du calcium végétal est supérieur par la présence de cofacteurs qui rendent le calcium soluble donc plus assimilable. Cela éviter de surcharger l’organisme notamment les reins d’un calcium non biodisponible. Les fruits et les légumes permettent aussi d’apporter des apports intéressants en calcium, surtout les crucifères (toutes les variétés de choux, les brocolis…)! Leur calcium est très bien assimilé, dans des proportions qui vont de 40 à 60%. Cependant le calcium des épinards est moins biodisponible (5 à 10%) car trop riches en acide oxalique qui se fixe au calcium. Le soja contient lui aussi des substances qui freinent l’absorption du calcium mais celui-ci reste également bien absorbé. Et sachez que certains fruits aussi renferment 40 à 200mg de calcium pour 100g! Bref vous l’avez compris le règne végétal comble suffisamment nos apports en calcium.

*

Maintenant que vous en savez plus sur les laits végétaux en général ainsi qu’à propos de mes boissons végétales préférées, dîtes moi lesquelles vous adorez en commentaire !

Sources :

Consoglobe

e-RSE

Ici Explora

3 réponses à « Les laits végétaux, ça vaut quoi ? »

  1. Très intéressant article mais je ne comprends pas tout pour les chiffres de l’eau utilisée pour faire du lait d’amandes.
    Par ailleurs, le soja pousse également en France maintenant et c’est celui que je prends.
    Merci Margaux et bonnes vacances avec BB. Bises

      1. Merci pour ta réponse…
        Le lait de vache reste donc le moins écologique. Le lait de chèvre ou brebis doit être moindre.
        Lorsque mon fils était petit , il a fait une réaction au lait maternisé et la pédiatre m’a conseillé le lait d’amandes. La mandorle est un lait en poudre que j’apprécie également.
        Bonne soirée . Bisous

Quelque chose à dire? Laisser donc un commentaire! Je le lirai avec plaisir :)