Mois : mai 2017

Recette : Houmous d’Avocat {SG, SL & Vegan}

Recette : Houmous d’Avocat {SG, SL & Vegan}

Marre des pois chiches? Ça tombe bien j’ai une recette d’houmous pois chiches & avocat . Cet hiver je carburais à l’houmous de betterave maintenant les beaux jours sont là et c’est l’avocat qui a pris place. Donc voici ma recette! Houmous d’avocat Ingrédients: – […]

Nettoyez vous avec kapalabhati!

Nettoyez vous avec kapalabhati!

Nous sommes bientôt fin mai et vous avez sans doute déjà fait le grand nettoyage de printemps chez vous! Vous avez peut-être déjà mis les affaires d’hiver au placard, sorti les fringues plus légères et colorées, organisé un ou deux vides-greniers mais avez vous nettoyé […]

La fièvre, une amie chère

La fièvre, une amie chère

De nos jours, la fièvre est souvent mal appréciée. En réalité, elle est le résultat de nombreux efforts que fait l’organisme pour lutter contre une infection ou un empoisonnement. L’organisme va intensifier différentes fonctions organiques impliquées dans le système de défense  qui alors chaufferont le corps, d’où l’augmentation de la température. Malheureusement, trop peu de personnes connaissent les bienfaits de la fièvre. Chercher à faire passer la fièvre revient empêcher les actions curatives naturelles mises en place par l’organisme.

Sachez que la température idéale pour le corps humain est de 37°C. Cette température permet aux transformations chimiques de se faire et aux organes de fonctionner au mieux. Le corps travaille continuellement pour conserver sa température à ce niveau,  c’est ce qu’on appelle l’homéostasie. Le juste équilibre!

Où la mesurer

Il existe différents endroits du corps humain où se rapprocher le plus de la température centrale du corps (37°C) :

  • L’aisselle (site le plus courant car le moins invasif)
  • La bouche (sous la langue)
  • Le rectum
  • L’oreille (le tympan)

Les différents niveaux

Quand les organes du corps travaillent ardemment à combattre une infection ou  un empoisonnement, une augmentation de la température centrale en résulte. Si celle-ci s’élève d’un degré de plus que la normale de 37°C, on parle alors de fièvre. Il existe différents niveaux d’intensité de la fièvre :

  • 38,1 à 38,5°C = fièvre légère
  • 38,6°C à 39,0°C = fièvre modéré
  • 39,1 à 39,9°C = fièvre forte
  • 40°C et plus = fièvre très forte

Ses bienfaits

Mais malheureusement quand la fièvre arrive, beaucoup de personnes paniquent et cherchent à faire tomber la fièvre. Et généralement à coup de paracétamol, un médicament pas si anodin sur l’organisme. Cependant, la fièvre n’est pas une ennemie à abattre ! Elle n’est que le résultat des réactions défensives générées par l’organisme. Couper la fièvre, c’est couper notre système de défense. Elle nous apporte de nombreux bienfaits :

  • Brûler les toxines
  • Éliminer les toxines
  • Affaiblir les microbes par la chaleur
  • Stimuler le système immunitaire
  • Accélérer le transport des globules blancs vers le lieu de l’infection

Important de savoir que la fièvre passe par 3 étapes. Dans la première, elle se met en place, dans la deuxième, elle atteint de hauts sommets afin de « brûler » les poisons et les microbes. La dernière étape est caractérisée par de fortes éliminations de toxines et la chute de la température.

  • 1ère étape : la fièvre monte
  • 2ème étape : la fièvre atteint son pic
  • 3ème étape : la température chute

Décider de ne pas prendre de paracétamol et laisser faire la nature, ne veut pas dire se déresponsabiliser de toute action. La fièvre doit tout de même être surveillée et tempérée lorsqu’elle s’élève trop haut ou qu’elle dure trop longtemps. Sinon elle risquerait d’épuiser le malade voir de le mettre en danger.

Les signes montrant qu’il faut la baisser

  • Lorsque la température est trop élevée, soit à partir de 39°C
  • Lorsque la fièvre est sans rémissions
  • En cas de douleurs intenses
  • Si il y a des spasmes
  • Si le malade délire
  • En cas de forts maux de tête

Gérer la fièvre

Il est essentiel pendant la maladie d’adopter une bonne hygiène avec du repos et du calme dans une pièce aérée… Cette bonne hygiène contribuera au bien-être du malade et à sa guérison.

L’hydropthérapie

Des applications hydrothérapiques froides permettent de contrôler la température, c’est-à-dire de la baisser sans la couper, lorsque cette dernière est trop élevée.

  • Lotion froide (avec un gant de toilettes trempé dans une eau entre 15 et 25°C)
  • L’enveloppement des mollets (avec serviettes trempées dans une eau entre 15 et 25°C)
  • Le demi-bain tiède (Jusqu’à hauteur des hanches)

L’alimentation

Tout comme la fièvre qui a 3 phases, l’alimentation doit aussi se faire en 3 étapes :

  • Liquide
    • Eaux de source, infusions, bouillons de légumes, jus de légumes…
    • Eau de riz en cas de diarrhée
  • Fluide
    • Légumes cuits
    • Farineux digests
  • Solide
    • Protéines légères
    • Légumes cuits
    • Farineux

Si la température repart de plus belle c’est qu’on est allé trop vite dans les étapes, n’hésitez pas à revenir sur une alimentation liquide ou fluide.

Les lavements

Parfois, une vidange de l’intestin avec une poire à lavement s’avère indispensable pendant la fièvre pour diminuer la quantité de déchets que la fièvre doit « brûler ». Car si il y a des déchets qui stagnent dans les intestins l’organisme s’épuise également à « bruler » les toxines produites.

Les techniques hydrothérapiques et diététiques doivent être adaptées à chaque malade et à chaque situation spécifique qui se présente au cours de la fièvre.

Phytothérapie

L’usage de remèdes naturels en cas de fièvre peuvent se surajouter mais ne doivent pas non plus interrompre la fièvre totalement. Certaines plantes comme le Saul Blanc (en décoction) et la Reine-des-Prés (en infusion) qui sont sudorifiques aident le corps à transpirer et éliminer les toxines.

En savoir plus

Pour plus d’informations, je vous recommande le livre “La fièvre, une amie à respecter” de Christopher Vasey, naturopathe installé en Suisse. Du même auteur, j’ai lu “Equilibre Acido-Basique” qui est très bien.

*

Facebook

Recette : Banana Bread aux Framboises & Matcha

Recette : Banana Bread aux Framboises & Matcha

Pour changer du banana bread classique, j’ai opté pour une variante végane le Banana Bread aux Framboises & Matcha. Ce gâteau est sans gluten et convient aux intolérants. Ingrédients : 3 bananes bien mûres + 1 banane pour la déco 150 g de farine de riz […]

4 Adresses Healthy à Los Angeles

4 Adresses Healthy à Los Angeles

A quand l’arrivée de l’été? Actuellement, je suis toujours chez moi avec une tasse de chaï latte fumant à la main, un chat ronronnant à mes côtés et une bouillotte chaude sur mes genoux (une vraie mamie). Dire qu’il y a déjà 1 mois, je […]

Bien débuter en yoga

Bien débuter en yoga

Mes petits débuts en yoga

Cela fait bientôt 5 ans que j’ai suivi à mon premier cours de yoga! Et il s’en ait passé du temps entre ce premier cours et le deuxième… Au premier abord, je n’ai pas accroché. Je suis même ressortie avec un torticolis pendant plusieurs jours. Quelques temps plus tard, j’ai commencé à y trouver un intérêt entant que coureuse. Je trouvais cette discipline très complémentaire au running afin d’améliorer les performances et d’éviter les blessures. Aujourd’hui, je ne cours plus mais le yoga lui m’accompagne toujours car au final il est complémentaire à tellement de choses dans la vie.

C’est pourquoi, je souhaite partager quelques conseils pour bien débuter au yoga. D’ailleurs, je suis loin d’être une experte… Certains samedis matins peu après le réveil je touche même difficilement les mains au sol! Mais ce n’est pas la capacité de faire des postures d’inversion extraordinaires qui feront de vous un vrai yogi, n’importe quel gymnase aguerri peu les faire! Mais c’est avant tout la régularité de votre pratique, l’intention que vous y mettez et le travail sur votre respiration qui feront de vous un meilleur yogi.

La plus part de mes bases de yoga je l’ai appris chez moi pendant plusieurs années puis en pratiquant du Yoga Bikram de temps à autre. Depuis Septembre, je me forme dans un studio de Hatha Yoga à Lille, je vous racontais d’ailleurs d’en précédent article mes débuts “Les débuts d’une yogini“. Aujourd’hui, je vais essayer de répondre à quelques questions mais aussi de vous donner des petits conseils pour bien débuter et sans vous décourager.

yoga
Apprentissage de la posture du corbeau

Pourquoi choisir le yoga?

Nous avons tous besoin de pratiquer une activité physique. Que vous ayez 7 ou 77 ans, c’est important de rester actifs. Le sport permet d’avoir une bonne hygiène de vie physique mais mentale également. Sachez que le muscle est le contre poids du nerfs. Bon je ne vais pas vous faire les éloges du bienfaits du sport, si vous lisez cet article c’est que vous le savez déjà. Par contre bien que le yoga ne soit pas “officiellement” un sport (et ne le saura sans doute jamais pour des multiples raisons), il n’en a pas moins les bienfaits! Je dirais qu’il en a même plus:

  • Se pratique n’importe où : en studio, à la salle de sport, à la maison, dans votre jardin, dans un parc en pleine nature, sur le sable…
  • Seul(e) ou en groupe : seul(e) à la maison ou avec un prof particulier, ou en groupe lors d’un cours
  • Petit budget bienvenue : avec les nombreuses vidéos sur internet, les applications, les offres il y a toujours possibilité de pratiquer et à part un bon tapis il vous suffira juste d’une tenue confortable
  • N’importe quand : à toute heure sa pratique, en fonction de votre besoin il y a des cours plus ou moins différents
  • Adaptatif : Peu importe votre niveau ou vos capacités, il y a toujours de variantes pour chaque posture.

Eviter les blessures

Bien que le yoga soit une activité relativement douce, personne n’est pas à l’abri des blessures! Surtout si vous tentez d’imiter la dernière star du yoga à la mode sur Instagram. Quelques conseils:

  • Mettre son égo de côté : ce n’est pas parce que la fille à côté de vous arrive à mettre les talons au sol lors d’un chien tête bas qu’il vous faut aussi forcer comme un ou une malade pour y arriver. C’est un coup à se froisser un muscle. Chacun évolue à son propre rythme, on est pas là pour regarder le voisin!
  • Acheter un bon tapis : lequel s’accroche bien au sol et ne glisse pas
  • Bien s’échauffer : comme pour toute activité il faut bien s’échauffer! Le yoga n’échappe pas à la règle et surtout vos petits poignets, vos coudes, votre nuque…
Yoga
Posture de la Planche

Créer son espace yoga à la maison

En pratiquant au même endroit à la maison, vous créez une empreinte dans votre esprit: la mémoire des expériences des jours passés rend plus facile de commencer aujourd’hui. Placez les accessoires (brique, sangle…) à proximité afin que le démarrage ne nécessite pas beaucoup d’effort. Une image, une statue inspirante, un tapis ou un coussin spécialement sélectionné peut rendre votre endroit unique.

Yoga
Votre Coin Yoga à la Maison

Lire sur le sujet

Le yoga n’est pas une simple activité physique! C’est un art de vivre et rien de tel que de comprendre ses avantages sur notre quotidien pour mieux le pratiquer. En savoir plus crée même l’envie d’en faire tous les jours. Je vous invite donc à lire des bouquins, des magazines ou des blogs pour que bénéficier des nombreux bienfaits du yoga même en dehors de votre tapis.

Yoga
Yoga Journal & Le Yoga qui Soigne de Tara Stiles

Faire du yoga une routine

Il est important d’essayer de pratiquer le yoga à la même heure le(s) même(s) jour(s) afin de créer un sillon dans votre cerveau. Car le jour où vous manquerez votre séance pour une raison x ou y votre cerveau ne manquera pas de vous le faire rappeler en créant une sensation de manque. Ce qui vous fera vite retourner sur votre tapis.

Yoga
Tapis de Yoga

Créer une relation de confiance avec votre professeur

Si vous décidez de faire du yoga en studio, je trouve personnellement qu’il est important de garder le ou la même prof. Ce dernier vous verra évoluer et apprendra à connaître vos capacités. Parfois, il ou elle sera amener à vous faire sortir de votre zone de confort si vous en êtes capable. Si vous changez continuellement de prof qui ne vous reconnait pas, il aura moins tendance à faire évoluer le cours et restera sur des techniques assez basiques. Cela risquerait de créer un sentiment d’ennui et de lassitude.

Si vous optez pour du yoga à la maison, allez de temps en temps à des cours de yoga vous permettra de bien maîtriser vos postures et de corriger certaines erreurs. N’hésitez pas à aller voir le ou le prof à la fin du cours pour poser vos questions.

*

Facebook

Recette : Energy Balls Crues Paléo

Recette : Energy Balls Crues Paléo

Ces petites Energy Balls ont été indispensables pour tenir le coup en cours la dernière semaine avant les vacances. Ces gourmandises sont juste ce dont j’avais besoin pour me donner un coup de boost pendant mes longues journées en cours, elles me donnent un petit […]